un consensus sur la classification des chaussures

Jean Francois ESCULIER a publié dans le journal of foot and ankle research un excellent article sur la définition et classification des chaussures minimalistes.

Cet article est un consensus basé sur l’avis de 43 experts internationaux.
5 grands critères ont été retenus afin de donner une note à la chaussures.
Le poids: une note de 0 est donnée si la chaussure pèse 325g ou plus
1 si le poids est compris entre 275 et 325g
2 si le poids est compris entre 225 et 275g
3 si le poids est compris entre 175 et 225g
4 si le poids est compris entre 125 et 175g
5 si le poids est inférieur à 125g

L’épaisseur de la semelle ai niveau du talon (stock height)
0 si l’épaisseur est de 32mm ou plus
1 si l’épaisseur est comprise entre 26 et 32mm
2 si l’épaisseur est comprise entre 20 et 26mm
3 si l’épaisseur est comprise entre 14 et 20mm
4 si l’épaisseur est comprise entre 8 et 14mm
5 si l’épaisseur est inférieure à 8mm

Le drop est la difference de hauteur entre le talon et l’avant pied, c’est une sorte de « talonnette »
0 si cette différence est de 13mm ou plus
1 si cette différence est entre 10 et 13mm
2 si cette différence est entre 7 et 10mm
3 si cette différence est entre 4 et 7mm
4 si cette différence est entre 1 et 4mm
5 si cette différence est inférieure à 1mmm

La presence de « technologie » de stabilité ou motion control
Il convient d’observer le nombre d’astuces techniques sur la chaussures: semelle à multi densité, insert médial thermoplastique, un stabilisateur de talon, un insert sous l’arche interne…
0 si 5 ou 6 éléments
1 si 4 éléments
2 si 3 éléments
3 si 2 éléments
4 si 1 élément
5 si aucun élément

La flexibilité dans le sens de la longueur et en torsion sont chacune évaluées sur 2,5.

L’intérêt est de standardiser le test des chaussures. Nous pouvons parler une meme langue. C’est une aide à la prescription de chaussure pour les professionnels. Nous pouvons fonction de l’état du patient lui prescrire par exemple une chaussure avec un drop supérieur à 8mm, il pourra dès lors facilement trouver celle dans un magasin de chaussure qui utiliserait aussi cette classification.

Maintenant il convient que tous les professionnels comprennent cette classification et le fonctionnement du pied et l’influence des chaussures. Idéalement, il conviendrait que les magasins de chaussures appliquent aussi ces classifications, les détaillent et comprennent que l’on ne choisit pas une chaussure que pour son prix ou son esthétisme.